Réaction du ministère cambodgien contre Cambodia Daily PDF Imprimer Envoyer
altLe ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Royaume du Cambodge a réagi contre le "Cambodia Daily" pour avoir cité d’une façon irréaliste le rapport du programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) sur les changements climatiques au Cambodge.

Est-ce une réalité ou une attaque contre le gouvernement royal du Cambodge, s’est interrogé Uch Borith, secrétaire d’Etat cambodgien aux Affaires étrangères et à la Coopération internationale, au cours d’une conférence de presse le 31 août.

Le quotidien en langue anglaise "Cambodia Daily" dans sa parution du 30 août a publié une nouvelle disant que le PNUD, dans son nouveau rapport, avertissait que le déboisement était une des menaces importantes pour le Cambodge dans ses activités en vue de résoudre efficacement tous les risques causés par les changements de climat.

Le lendemain, le 31 août, le quotidien a diffusé un autre titre soulignant que le PNUD, dans un nouveau rapport du programme de l’environnement, a montré que le Cambodge avait perdu 450 millions de dollars américains par an dans les traitements des maladies causées par le manque d’hygiène de l’eau.

"Je demande à Cambodia Daily de faire des éclaircissements au sujet de ses publications", a souligné Uch Borith, "et j’ai examiné le rapport avec le représentant du PNUD au Cambodge et aucun point n’est tel que diffusé dans le Cambodia Daily".

Le représentant du PNUD au Cambodge, a dit lui aussi qu’il demandera au quotidien de diffuser une clarification sur les nouvelles publiées les 30 et 31 août.

Selon le représentant, le PNUD avait écrit que le Cambodge, comme des autres pays, doit encore faire face à des problèmes et, malgré le développement dans des domaines de santé, du bien-être et de la sécurité des vivres, il exigeait de ce pays de faire encore plus d’efforts.

"Le PNUD n’a pas utilisé le mot "manque de compétences" dans son rapport comme l'a mentionné le Cambodia Daily dans son article", a enfin précisé le représentant du PNUD au Cambodge.

Source : AKP (05/09/2011)

A lire également :
- Le gouvernement cambodgien rejette le rapport de Amnesty International
- Promesses bafouées au Cambodge
 

Communiqué

Communiqué de Amnesty International (21/01/2015)

Dix défenseures du droit au logement et un moine bouddhiste, tous condamnés à une peine de prison au terme de procès sommaires, doivent être libérés immédiatement et sans condition, a déclaré Amnesty International avant l'ouverture de leur procès en appel qui doit se tenir jeudi 22 janvier.
La suite

Insolites

Chiquer du tabac pour atténuer la nausée de la grossesse
altLa lutte antitabac qui, au Cambodge, met l'accent sur les fumeurs de cigarettes, passe à côté du grand nombre de femmes qui chiquent, selon une étude publiée dans le bulletin de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), revue internationale de santé publique.
Lire la suite...