France Télécom prêt à mettre pied au Cambodge PDF Imprimer Envoyer
altFrance Télécom aurait, d'après Reuters, les yeux tournés vers le Cambodge. Il serait tenté de s'inviter au capital de l'opérateur télécom cambodgien Mobitel. Mais il n'est apparement pas le seul sur le coup.

L'Afrique et le Moyen-Orient ont beau être les régions cibles de France Télécom dans son plan de conquête des marchés émergents, il semblerait que l'opérateur français ait tout de même le regard porté vers le Cambodge. L'agence Reuters rapporte en effet ce vendredi avoir appris de l'ambassade de France à Phnom Penh que France Télécom pourrait prendre une participation au capital de l'opérateur cambodgien Mobitel, filiale de CamGSM.

Mais rien n'est encore fait car "France Télécom a au moins un concurrent dans sa démarche pour acquérir une participation dans Mobitel, mais les résultats des négociations ne sont pas connus", a déclaré le premier secrétaire de l'ambassade, citant le premier conseiller de l'ambassade, Dominique Mas. Le groupe indonésien de télécommunications PT Telekomunikasi Indonesia a en effet confirmé mercredi être en discussions pour une part majoritaire de CamGSM, estimée à environ 500 millions de dollars.

"Les négociations sont dans la dernière phase, mais c'est maintenant à Mobitel de choisir son partenaire", a expliqué le diplomate. Le marché cambodgien est en forte croissance, mais il fait l'objet d'une très forte concurrence, neuf opérateurs se disputant aujourd'hui le marché.

France Télécom n'a pas souhaité commenter ces informations dans l'immédiat. Rappelons que son plan d'expansion dans les pays émergents s'élève entre 5 et 7 milliards d'euros.

Ni France Télécom, ni Royal Group, premier actionnaire de CamGSM, n'étaient disponibles pour commenter l'information.

Source : latribune.fr

A lire également :
- Union Européenne-Cambodge : renforcement de la coopération
- La France offre une aide de 603.500 € au Cambodge
 

Communiqué

Communiqué de Amnesty International (21/01/2015)

Dix défenseures du droit au logement et un moine bouddhiste, tous condamnés à une peine de prison au terme de procès sommaires, doivent être libérés immédiatement et sans condition, a déclaré Amnesty International avant l'ouverture de leur procès en appel qui doit se tenir jeudi 22 janvier.
La suite

Insolites

La vachette qui avait la peau de reptile
altUne centaine de Cambodgiens ont entamé jeudi une cérémonie suite à la mort d'un veau saint supposé guérir diverses maladies.
Lire la suite...