Cambodge: évanouissements en masse dans une usine textile PDF Imprimer Envoyer
altTrois cents ouvriers travaillant dans une industrie de textile ont été hospitalisés après s'être brusquement évanouis mercredi. L'usine fournit des produits à H&M, Top Shop et Benetton notamment.

Quelque 300 ouvriers cambodgiens ont été hospitalisés après s’être brusquement évanouis pour des raisons inconnues dans une usine qui fournit notamment des produits pour la marque H&M, ont indiqué des sources officielles jeudi.

Environ 85 employés de l’usine de la M&V International Manufacturing Ltd ont perdu connaissance mercredi et ont dû être soignés, selon le chef-adjoint de la police de la province de Kampong Chhnang (centre). "198 autres ont perdu connaissance jeudi", a-t-il ajouté.

Les causes du phénomène restaient inconnues et les victimes semblaient récupérer leurs moyens sans problème.

De tels évanouissements de masse se produisent de temps en temps au Cambodge, habituellement attribués à la mauvaise ventilation des usines et à l’exposition des ouvriers à des produits dangereux.

Chea Mony, patron du Syndicat Free Trade, a indiqué à que plusieurs ouvriers de l’usine, qui emploie 4.600 personnes, s’étaient plaints d’une "odeur bizarre" avant de s’évanouir.

Le groupe M&V indique sur son site internet disposer d’usines en Chine et au Cambodge, et compter parmi ses clients les marques Topshop, Benetton et Next.

L’industrie textile est une source très importante de devises pour la fragile économie cambodgienne. Elle emploie 300.000 personnes, essentiellement des femmes, et a été secouée l’an passé par un important mouvement social portant sur les conditions de travail dans l’ensemble de la filière.

Source : AFP (25/08/2011)

A lire également :
- Appels urgents
- Le géant alimentaire Tassos en grève
 

Communiqué

Communiqué de Amnesty International (21/01/2015)

Dix défenseures du droit au logement et un moine bouddhiste, tous condamnés à une peine de prison au terme de procès sommaires, doivent être libérés immédiatement et sans condition, a déclaré Amnesty International avant l'ouverture de leur procès en appel qui doit se tenir jeudi 22 janvier.
La suite

Insolites

À 18 mois, il se nourrit au pis d'une vache
Confié à son grand-père pendant que ses parents sont partis chercher du travail en Thaïlande après la destruction de la maison familiale par une tempête, Thao Sophat, 18 mois, a trouvé le réconfort maternel auprès d'une vache. Un petit Cambodgien confié à son grand-père a trouvé un bon moyen de remplacer le lait maternel...
Lire la suite...