Visite du ministre français de la Culture PDF Imprimer Envoyer
Mme Sakona et Mme FilippettiLe ministre de la Culture et de la Communication de la France, Mme Aurélie Filippetti, a terminé aujourd’hui sa visite de trois jours au Cambodge.

Lors de son séjour dans le Royaume, Mme Aurélie Filippetti a participé à la 3e Conférence intergouvernementale sur Angkor tenue le 5 décembre à la Cité des temples Siem Reap, lit-on un communiqué de presse de l’Ambassade de France.

Témoignage du soutien constant de la France et de ses équipes de chercheurs en faveur de la préservation et de la mise en valeur d’Angkor, la participation de Mme Filippetti aux débats a également permis de réaffirmer le souhait de la France de continuer à jouer un rôle de premier plan, aux côtés de ses amis japonais et cambodgiens, en faveur du développement du site, qu’il s’agisse de la poursuite des travaux de restauration archéologique ou de l’appui au développement des compétences des équipes de l’autorité APSARA, a indiqué le communiqué.

Face aux défis auxquels est confronté le site, Mme Filippetti a ainsi souligné l’importance à accorder au tourisme durable en indiquant la disponibilité de la France à partager son expérience et son expertise dans ce domaine, a dit le communiqué, ajoutant qu’afin de capitaliser l’expérience unique du Comité international de Coordination dans la gestion du site d’Angkor, Mme Filippetti a enfin soutenu l’idée de la création d’un centre de formation aux métiers du patrimoine à vocation régional.

Les visites effectuées sur les chantiers de restauration, ceux du Mebon par exemple, ou bien dans les centres de recherche français actifs à Angkor, comme l’Ecole Française d’Extrême Orient ou l’Institut National de Recherche Archéologique Préventive, ont permis d’illustrer l’expertise déployée sur le terrain par les équipes françaises dans ce domaine. Une convention de coopération entre l’autorité APSARA et l’INRAP a ainsi été signée le 6 décembre pour renforcer les fouilles archéologiques préventives conduites près de l’aéroport de Siem Reap.

D’après le communiqué, le déplacement de Mme Aurélie Filippetti a également comporté une importante dimension de coopération culturelle. Une convention de co-production cinématographique a été signée avec son homologue cambodgienne, Mme Phoeung Sakona, en présence du réalisateur franco-cambodgien Rithy Panh et du réalisateur Régis Wargnier, qui débute le tournage d’une adaptation de l’ouvrage "le Portail" au Cambodge. Cet accord, le cinquième du genre en Asie, n’avait jusqu’à présent été signé qu’avec des pays disposant d’une industrie cinématographique développée (Inde, Chine, Japon et Corée du sud). Il va renforcer l’attractivité du pays vis-à-vis des productions cinématographiques françaises et européennes. Près de 200 tournages ont d’ores et déjà été accompagnés par la Commission du Film Cambodgien pour des retombées économiques estimées à plus de 13 millions de dollars.

En outre, Mme Filippetti a été également reçue en audience royale par Sa Majesté Norodom Sihamoni, Roi du Cambodge, et a fait une visite de courtoisie au Premier ministre cambodgien, Hun Sèn.

Source : AKP (06/12/2013)

A lire également :
- Sophie Makariou nommée à la tête du Musée Guimet
- Festival de Cannes: le prix "Un Certain regard" récompense Rithy Panh
Commentaires (0)Add Comment

Réagissez à cet article
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

security code
Entrez les caractères affichés


busy
 

Communiqué

Communiqué de Amnesty International (21/01/2015)

Dix défenseures du droit au logement et un moine bouddhiste, tous condamnés à une peine de prison au terme de procès sommaires, doivent être libérés immédiatement et sans condition, a déclaré Amnesty International avant l'ouverture de leur procès en appel qui doit se tenir jeudi 22 janvier.
La suite

Insolites

Un mendiant français à Kampong Som
altUn étrange évènement a lieu en cette saison de Pchum Ben dans la ville de Sihanoukville (Kampong Som) où un Français, portant deux jeunes enfants, peut être vu mendiant à proximité des pagodes le jour de Pchum Ben.
Lire la suite...