Recrudescence de grippe aviaire au Cambodge PDF Imprimer Envoyer
altLe gouvernement cambodgien a avoué une certaine inquiétude mardi face à la recrudescence de la grippe aviaire dans le pays, qui a fait huit mort depuis le début de l'année, témoignant d'une prévalence en forte hausse.

Un homme de 35 ans est mort mardi après avoir contracté la maladie dans une province du nord-ouest du pays, portant le total à neuf cas dont huit mortels depuis le 1er janvier. Un chiffre important alors que le pays compte officiellement 30 cas dont 27 mortels depuis 2003.

"Nous sommes vraiment inquiets de la situation", a admis à l'AFP Ly Sovann, chef adjoint du Bureau de surveillance des épidémies du ministère de la Santé.

"Il y a eu beaucoup de volailles mortes mais les gens n'ont pas informé" les autorités, a-t-il expliqué, précisant que les informations mettaient parfois un mois pour parvenir aux responsables compétents.

"Dans les villages où je suis allé, toutes les volailles étaient mortes", a-t-il ajouté.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé que la situation restait sous contrôle. "Il n'y a toujours pas de transmission d'homme à homme du virus", a indiqué Sonny Krishnan, porte-parole du bureau de l'OMS à Phnom Penh, affirmant rester vigilant dans les provinces où des cas ont été répertoriés.

Le virus "H5N1 reste une menace importante pour la santé des Cambodgiens, en particulier des enfants", avait souligné il y a quelques jours le ministre de la Santé, Mam Bunheng, dans un communiqué.

La maladie a fait plus de 360 morts dans le monde depuis 2003. Le virus H5N1 se transmet jusqu'à présent de l'animal à l'homme, mais les scientifiques craignent qu'une mutation ne permette des contaminations d'homme à homme, ce qui pourrait déclencher une pandémie.

Source : AFP (27/02/2013)

A lire également :
- Le Cambodge accusé de détourner des fonds de lutte contre le paludisme
- Cambodge: un virus pourrait être à l'origine de la mort de dizaines d'enfants
Commentaires (0)Add Comment

Réagissez à cet article
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

security code
Entrez les caractères affichés


busy
 

Communiqué

Communiqué de Amnesty International (21/01/2015)

Dix défenseures du droit au logement et un moine bouddhiste, tous condamnés à une peine de prison au terme de procès sommaires, doivent être libérés immédiatement et sans condition, a déclaré Amnesty International avant l'ouverture de leur procès en appel qui doit se tenir jeudi 22 janvier.
La suite

Insolites

La vachette qui avait la peau de reptile
altUne centaine de Cambodgiens ont entamé jeudi une cérémonie suite à la mort d'un veau saint supposé guérir diverses maladies.
Lire la suite...