Nouveau prix littéraire pour "L'élimination", de Rithy Panh et Christophe Bataille PDF Imprimer Envoyer
altL'écrivain et cinéaste cambodgien Rithy Panh et le romancier Christophe Bataille sont les lauréats du prix "Livre et droits de l'Homme" de la ville de Nancy pour "L'élimination", dans lequel Panh raconte son expérience sous le régime des Khmers rouges, a annoncé mardi la mairie.

"L'élimination" avait déjà reçu le prix Joseph-Kessel à Saint-Malo et le prix Essai France Télévisions au printemps.

Cette nouvelle récompense a été décernée à l'unanimité du jury, présidé cette année par l'écrivain et ambassadeur de France auprès de l'Unesco, Daniel Rondeau.

"L'élimination" (Grasset) est le récit d'une confrontation entre Douch, l'un des responsables du génocide des Khmers rouges au Cambodge, et Panh, l'enfant sans famille devenu adulte.

Acteur, réalisateur et scénariste, Rithy Panh a survécu aux camps de la mort des Khmers Rouges alors qu'il n'avait que 15 ans.

"Ce livre évoque avec une justesse magnifique son itinéraire d'enfant sans famille pendant les années terrifiantes du régime de Pol Pot et la confrontation hors du commun qu'il obtient avec Duch, le maître d'oeuvre des tortures, l'un des grands responsables du génocide", soulignent les organisateurs du prix.

Après avoir étudié en France, Panh a réalisé plusieurs documentaires, dont "La Terre des âmes errantes (1999), "S21" sur le principal centre de torture des Khmers rouges, et "Douch, le maître des forges de l'enfer".

Il est aussi l'auteur de longs métrages de fiction tels "Les Gens de la rizière" (1994), en compétition à Cannes, "Un soir après la guerre" (1998) et "Un barrage contre le Pacifique" (2009), adapté du roman de Marguerite Duras.

Le prix "Livre et droits de l'Homme", sera remis aux deux auteurs le 14 septembre à Nancy à l'occasion du Livre sur la Place, le premier salon littéraire de la saison en France, parrainé par l'académie Goncourt.

Le prix avait été créé en 2002 par le maire de Nancy, André Rossinot, et par l'ancienne ministre Simone Veil.

En 2011, les journalistes Memona Hintermann et Lutz Krusche avaient été distingués pour leur ouvrage "Ils ont relevé la tête" (JC Lattès).

Source : AFP (17/07/2012)

A lire également :
- [Film] Duch, le maître des forges de l'enfer
- [Livre] L'élimination de Rithy Panh
Commentaires (0)Add Comment

Réagissez à cet article
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

security code
Entrez les caractères affichés


busy
 

Communiqué

Communiqué de Amnesty International (21/01/2015)

Dix défenseures du droit au logement et un moine bouddhiste, tous condamnés à une peine de prison au terme de procès sommaires, doivent être libérés immédiatement et sans condition, a déclaré Amnesty International avant l'ouverture de leur procès en appel qui doit se tenir jeudi 22 janvier.
La suite

Insolites

Expulsion des macaques d'un temple cambodgien
altLes autorités cambodgiennes ont décidé d'évacuer des singes agressifs qualifiés de "gangsters", qui avaient élu domicile dans un temple de Phnom Penh et terrorisaient les touristes, a indiqué vendredi un responsable de l'opération. L'un d'eux, pesant une vingtaine de kilos, avait même été abattu en 2008 après avoir attaqué des visiteurs.
Lire la suite...