Hun Sèn condamne la fusillade à Charlie Hebdo PDF Imprimer Envoyer

altHun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, a condamné l’attentat meurtrier survenu mercredi dans les locaux du journal français Charlie Hebdo à Paris.

Je suis horrifié et indigné par l’attentat meurtrier survenu ce mercredi 7 janvier à Paris dans les locaux du journal français Charlie Hebdo qui a fait de nombreuses morts et blessés et causé un énorme traumatisme au people français”, a dit Hun Sèn dans sa lettre du 8 janvier adressée à Manuel Valls, Premier ministre de la République française.

Le Cambodge condamne avec la plus grande fermeté cet acte odieux et lâche. Cet acte barbare d’une extreme gravité est aussi une attaque contre la démocratie et la liberté de presse”, a-t-il souligné.

alt

Le chef du gouvernement royal a aussi présenté ses profondes condoléances aux victimes et à leur famille dans la terrible épreuve qui les touche.

Source : AKP (09/01/2015)

A lire également :
- RFI lance 14h de programmes quotidiens en khmer
- 7 ans de prison pour le journaliste Daniel Lainé
Commentaires (0)Add Comment

Réagissez à cet article
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

security code
Entrez les caractères affichés


busy
 

Communiqué

Communiqué de Amnesty International (21/01/2015)

Dix défenseures du droit au logement et un moine bouddhiste, tous condamnés à une peine de prison au terme de procès sommaires, doivent être libérés immédiatement et sans condition, a déclaré Amnesty International avant l'ouverture de leur procès en appel qui doit se tenir jeudi 22 janvier.
La suite

Insolites

Une émission de télé réunit des familles séparées par les Khmers Rouges
altSous les projecteurs d’un plateau de télévision cambodgien, Sem Savœun tombe en pleurs dans les bras d’un père perdu de vue depuis 30 ans. Mais "Ce n’est pas un rêve" est plus qu’une émission à sensation, elle réunit les familles séparées par les Khmers rouges.
Lire la suite...