Citelum va rééclairer Phnom Penh PDF Imprimer Envoyer
altLe groupe international d’origine française Citelum a été officiellement mandaté par la capitale du Cambodge pour la restructuration de grande ampleur de son service de la Lumière urbaine – éclairage public, mises en lumière. Un contrat de vingt ans d’une valeur globale de cent millions de dollars.

Officialisé le 3 décembre par le vice-Premier ministre et ministre de l'Economie et des Finances cambodgien, Kearh Chhon, le gouverneur de Phnom Penh, Chuk Tema, et Michel Tesconi, PDG de Citelum, le contrat, d'une durée de vingt ans et dun montant global de 100 M$, prévoit une intervention du groupe spécialiste des Equipements électriques urbains sur l’ensemble du service public d’éclairage et de mise en lumière de la capitale cambodgienne.

Le président-directeur-général de Citelum s’est félicité de ce que "l’Etat cambodgien ait apporté son soutien à ce projet, qui montre toute l’importance que les villes accordent à la Lumière urbaine et la gestion des déplacements comme levier majeur de développement territorial durable".

Un exemple de coopération entre secteurs public et privés

Sous quatre ans, les opérations de rénovation et d’extension totalisant quelque 10.000 points lumineux devraient être menées à bien, moyennant un investissement de l’ordre de 23 millions de dollars. Grâce au modèle contractuel de gestion globale mis au point par Citelum, cet investissement sera en partie financé par les économies d’énergie et la réduction des coûts de fonctionnement générés, permettant ainsi à la Ville d’engager rapidement une restructuration de très grande ampleur sans déséquilibrer son budget.

Pour élaborer ce projet, Citelum a étroitement collaboré avec l’Agence française de développement qui financera 65 % des investissements par un prêt secteur privé de long terme. En outre, l‘Etat cambodgien apporte sa contribution à travers un dispositif fiscal spécifique. Enfin, une filiale locale est créée qui emploiera plus d’une trentaine de collaborateurs cambodgiens.

Innovations et savoir-faire experts au service de l'attractivité

La mise en oeuvre de ce programme s’inscrit dans une démarche volontariste des autorités locales en matière de projet urbain durable. Le nouveau service de la Lumière urbaine doit, en particulier, contribuer à l'abaissement significatif de la consommation énergétique et des nuisances environnementales (CO2, pollution lumineuse). A cet effet, Citelum mobilisera ses outils de Gestion de maintenance assistée par ordinateur et de télégestion au point lumineux. En outre, son savoir-faire expert en matière de mises en lumière conjuguant hautes qualités visuelles et environnementales sera mobilisé pour une vingtaine d'édifices majeurs : Marché central, monument de l'Indépendance, Palais royal, Assemblée nationale, Mairie, Poste centrale, pont Monivong et pont des Japonais).

Source : Le Moniteur (06/12/2012)

A lire également :
- Air France laisse tomber le Cambodge
- Un nouveau patron pour Guimet
Commentaires (0)Add Comment

Réagissez à cet article
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

security code
Entrez les caractères affichés


busy
 

Communiqué

Communiqué de Amnesty International (21/01/2015)

Dix défenseures du droit au logement et un moine bouddhiste, tous condamnés à une peine de prison au terme de procès sommaires, doivent être libérés immédiatement et sans condition, a déclaré Amnesty International avant l'ouverture de leur procès en appel qui doit se tenir jeudi 22 janvier.
La suite

Insolites

Deux tonnes de serpents et de tortues saisis
altLa police au Cambodge a mis la main sur deux tonnes d'animaux vivants -serpents et tortues- et arrêté deux hommes qui tentaient de faire passer illégalement ce chargement au Vietnam, ont annoncé les autorités jeudi.
Lire la suite...