Cambodge: le corps de l'ex-roi rapatrié PDF Imprimer Envoyer
altLa dépouille de Norodom Sihanouk a quitté aujourd'hui la Chine, sa "patrie d'adoption", pour le Cambodge où un peuple en deuil attend l'ex-roi vénéré et lui prépare des funérailles grandioses. L'avion emportant le cercueil de l'ancien souverain a décollé peu après 11h locales (5h à Paris).

Pour cet ultime départ de Pékin de l'artisan de l'indépendance du Cambodge, les autorités chinoises ont, encore une fois, tenu à marquer l'importance qu'avait pour elles ce "grand ami" qui s'est éteint quelques jours avant ses 90 ans. La télévision d'Etat CCTV a chamboulé ses programmes habituels pour diffuser en direct - évènement rare - des images du convoi mortuaire de Sihanouk dans la capitale chinoise où, au fil des décennies, il avait trouvé un refuge politique et médical.

Parti de l'hôpital au coeur de Pékin où est mort tôt lundi matin Sihanouk, le cortège funèbre était composé d'une trentaine de véhicules. Ils ont roulé sur des grands axes où la circulation automobile avait été arrêtée. Le cercueil de l'ancien monarque, recouvert d'un drap violet, était visible à bord d'un minibus orné de fleurs et de rubans jaunes - couleur du bouddhisme - et dont les fenêtres n'étaient pas masquées par des rideaux.

La dépouille de Norodom Sihanouk, que la France avait dès 1941 installé sur le trône à l'âge de 18 ans, devait être accompagnée par sa veuve Monique et le Premier ministre cambodgien Hun Sen, ainsi que par trois moines bouddhistes.

Source : AFP (17/10/2012)

A lire également :
- Décès de Norodom Sihanouk
- Décès de Vann Nath, peintre de la tragédie cambodgienne
Commentaires (3)Add Comment
0
...
Par yannick, 17 octobre 2012
Ils sont venus en nombre, au moins cent mille selon certaines informations, sur la route qui va de l’aéroport de Phnom Penh au Palais royal, pour saluer la dépouille mortelle de Norodom Sihanouk dans son dernier voyage de Pékin où il est décédé lundi.

Les cambodgiens sont très tristes, beaucoup sont en pleurs, nous signale un riverain en liaison avec Phnom Penh, et qui nous a transmis cette photo.

Les Cambodgiens voudraient voir la cérémonie en direct à la télévision, mais manifestement ce n’est pas possible. Certains se demandent si cette absence de retransmission n’est pas un geste délibéré de l’homme fort du Cambodge, Hun Sen, qui redoute de voir la position symbolique du roi se renforcer à travers cette émotion collective, au détriment de sa propre autorité.

Paradoxalement, la télévision d’Etat chinoise a pour sa part retransmis en direct la procession de départ de la dépouille de l’ex-roi du Cambodge, alors que les drapeaux chinois étaient en berne sur la place Tiananmen, au centre de Pékin.

Du coup, ajoute cet internaute, les gens n’ont les infos que par le téléphone.. Et sont en colère de ne pas pouvoir suivre la cérémonie sur leur télé.

Du site rue89
0
...
Par LeMargouillat, 18 octobre 2012
On peut également voir les photos de sa dépouille sur le figaro :
http://www.lefigaro.fr/interna...anouk.php

Paix à son âme.smilies/cry.gif
0
...
Par LeMargouillat, 18 octobre 2012

Réagissez à cet article
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

security code
Entrez les caractères affichés


busy
 

Communiqué

Communiqué de Amnesty International (21/01/2015)

Dix défenseures du droit au logement et un moine bouddhiste, tous condamnés à une peine de prison au terme de procès sommaires, doivent être libérés immédiatement et sans condition, a déclaré Amnesty International avant l'ouverture de leur procès en appel qui doit se tenir jeudi 22 janvier.
La suite

Insolites

À 18 mois, il se nourrit au pis d'une vache
Confié à son grand-père pendant que ses parents sont partis chercher du travail en Thaïlande après la destruction de la maison familiale par une tempête, Thao Sophat, 18 mois, a trouvé le réconfort maternel auprès d'une vache. Un petit Cambodgien confié à son grand-père a trouvé un bon moyen de remplacer le lait maternel...
Lire la suite...