Un mendiant français à Kampong Som PDF Imprimer Envoyer
altUn étrange évènement a lieu en cette saison de Pchum Ben dans la ville de Sihanoukville (Kampong Som) où un Français, portant deux jeunes enfants, peut être vu mendiant à proximité des pagodes le jour de Pchum Ben.

Plusieurs témoins qui vivent près de la maison de ce Français ont indiqué qu'il a été marié à une prostituée Cambodgienne. Sa femme aurait prétendument gaspillé tout son argent, puis, l'aurait quitté pour un autre homme pour se livrer à la drogue et au jeu laissant derrière elle ses deux petits enfants aux bons soins de son mari.

Un des témoins a ajouté que le français se nommerait Jel (?), qu'il aurait à peu près 46 ans et qu'il était venu vivre à Kampong Som il y a de cela 5 ans déjà.

Il est tombé amoureux de cette prostitué à son arrivée et a décidé de se marier avec elle. Le couple a eu une fille nommée Marie qui a maintenant 3 ans. A la naissance de cette première fille, Jel a loué une maison pour ouvrir une boutique pour sa femme mais elle ne faisait pas attention et dépensait tout l'argent dans la drogue et le jeu jusqu'à ce qu'elle perde tout.

Plus tard, ils ont eu une autre fille, Sophie, qui a maintenant un an. Comme il n'avait plus les moyens de nourrir sa famille Jel est allé travailler en tant que cuisinier dans le restaurant d'un de ses amis. Pendant qu'il travaillait, Jel laissait les enfants à sa femme, mais, au lieu de s'en occuper elle s'est trouvé un autre homme s'adonnant aussi au jeu et à la drogue.

C'est parce qu'il voyait ses enfants avoir faim presque tous les jours que Jel a décidé d'arrêter de travailler comme cuisinier pour rester avec eux à la maison. Pour pouvoir subvenir à leurs besoins il a décidé de mendier.

Les policiers du 3ème district ont confirmé que ce Français vivait près de la gare de Sihanoukville. Ils ont ajouté que l'Ambassade de France était venu le voir à deux reprises pour lui demander de retourner en France mais Jel a refusé à moins que ses deux filles ne soient autorisées à le suivre.

Traduit de l'anglais par ACKF d'après un article de Samotr / Cambodia Express News. Tous droits réservés. (11/10/2010)


A lire également :
- Arrêté pour avoir piétiné Angkor Vat
- Un baiser à 18 840 euros