Expulsion des macaques d'un temple cambodgien PDF Imprimer Envoyer
altLes autorités cambodgiennes ont décidé d'évacuer des singes agressifs qualifiés de "gangsters", qui avaient élu domicile dans un temple de Phnom Penh et terrorisaient les touristes, a indiqué vendredi un responsable de l'opération. L'un d'eux, pesant une vingtaine de kilos, avait même été abattu en 2008 après avoir attaqué des visiteurs.

"Les gardes (du temple) ont dit que de nombreux visiteurs avaient été mordus par des grands singes", a expliqué à l'AFP Nhek Rattanak Pich, directeur du zoo et centre d'accueil animal Phnom Tamao.

Des vétérinaires ont donc anesthésié 13 macaques mardi et vendredi, et l'opération devrait se poursuivre dans les jours à venir.

Quelque 200 individus semi-apprivoisés de cette espèce de singe sèment parfois la panique en effectuant des raids près des habitations et des hôtels, et dérobant des objets laissés sans surveillance par les touristes.

Des examens sanguins seront effectués sur les primates pour identifier d'éventuelles maladies avant de les envoyer dans des forêts du nord du pays, loin de la capitale, ou de les accueillir au zoo.

Source : AFP (03/06/2011)

A lire également :
- Une nouvelle espèce de lézard aveugle et sans pattes
- Noces de sang froid